A soixante ans, Dorine a retrouvé son père aux Etats-Unis. C’est un test ADN qui lui a apporté la réponse qu’elle n’attendait plus. Son résultat, elle l’a reçu un lendemain de Noël. 2018 s’est ainsi terminée de la plus belle des façons pour cette native de Châteauroux, mi-américaine, mi-française.

Son père est un ancien GI passé par Châteauroux

D’abord, de son père, elle ne connaissait que le nom : George Letchworth, ancien GI de la base américaine de la Martinerie à Châteauroux. En décidant de faire un test ADN en 2018, Dorine s’attendait donc à une confirmation. Une fois de plus, la génétique a parlé et validé la version à laquelle elle avait toujours cru. Submergée par l’émotion, le jour même de la réception des résultats du test (le lendemain de Noël), Dorine a facilement retrouvé son père et sa famille américaine, en Caroline du Nord et dans le Minnesota.

Vue d'une molécule d'ADN
L’ADN a permis à Dorine, née d’un père américain basé à Châteauroux, de retrouver sa famille aux USA

La petite-fille de son père avait fait un test ADN

Malheureusement, George est décédé en 2009 peu avant son soixante-dix-neuvième anniversaire. En fait, Dorine l’a retrouvé par l’une des petites-filles de l’ancien GI. Elle aussi avait eu la bonne idée de faire un test ADN. A vrai dire, pour un(e) généalogiste, le cas de Dorine est typiquement ce que l’on peut souhaiter de mieux. Effectivement, sa meilleure correspondance génétique (la petite-fille de George) a grandement facilité le travail. Le fait que Dorine connaisse le nom de son père aussi…

Un premier contact difficile

Viennent ensuite les premières prises de contact. A vrai dire, elles ne sont pas bonnes. En effet, la petite-fille en question a cru à une mauvaise blague. Voire à une arnaque. Dorine s’est heurtée à une jeune femme, sa propre nièce, allant jusqu’à la menacer de prévenir le FBI ! Heureusement, Cindy, l’épouse du cousin germain de Dorine, a tout arrangé. Elle a promis à Dorine qu’elle lui permettrait d’entrer en contact avec sa famille et plus particulièrement avec son demi-frère et sa demi-sœur.

Un lien fort s’est tissé avec son demi-frère

De fait, Dorine a commencé à correspondre avec son demi-frère Darren. C’est un policier à la retraite, habitant Las Vegas, né en Allemagne en 1966. Il lui a dit que leur père aurait aimé la connaître, lui a envoyé des photos de George et lui a raconté l’histoire de leur famille. Darren a aussi une sœur, Pamela, née en 1962 dans le Minnesota. Toutefois, le berceau familial est situé en Caroline du Nord, où vit encore le cousin germain de Dorine. C’est l’épouse de celui-ci, Cindy, qui a ouvert les portes de la famille paternelle, persuadée que l’ADN ne ment jamais.

Le plus beau voyage de sa vie

Finalement, à soixante ans, celle qui a cherché son père pendant trente-cinq ans s’apprête à faire le plus beau voyage de sa vie, sur les traces de son père et à la rencontre de son frère, de sa demi-sœur et de ses cousins. Encore une fois, l’ADN a parlé. Il a permis à une fille d’Américain passé par la France dans les années soixante, de réaliser son rêve. Son père était bien George Letchworth et sa famille l’a acceptée.

Sur le même sujet :
Patrice a retrouvé son père américain grâce à un test ADN
Née sous X et de père américain inconnu


1 commentaire

Tests ADN : n'ayez pas peur ! - John Nelson, généalogiste génétique · 29 août 2019 à 14 h 36 min

[…] A lire également : Son plus beau Noël grâce à un test ADN […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *